{Communiqué} Nos soignants ne sont pas de la chair à canon !

 

Add a heading

La pandémie de coronavirus place notre département face à d’immenses défis. À commencer par celui de sauver les vies menacées, de protéger toute la population. Elle révèle le courage et la responsabilité des personnels soignants, mais aussi les méfaits désastreux de décennies de libéralisme qui ont fragilisé nos services publics et par conséquence notre capacité d’action face à une telle crise.

Depuis des jours, les organisations représentantes du personnel de santé en Tarn et Garonne, de l’hôpital public comme de la clinique pont des chaumes, alertent sur le manque de matériel, la sécurité des agents ou encore le scandale des étudiants en soin infirmiers non-rémunérés. Plus que des applaudissement tous les soirs, notre service public de santé a besoin de moyens et de personnels.

La fédération du Tarn et Garonne du PCF se tient aux côtés des travailleurs de la santé et de leurs organisations syndicales pour exiger de l’agence régionale de santé, de l’État et du préfet, de mettre en oeuvre rapidement les moyens nécessaires et permettre à nos services de santé de faire face à la crise. Nos soignants ne sont pas de la chair à canon !