Vœux 2020 et inauguration de la salle Louis Sabatié – Discours de Catherine Philippe

83339044_923974164664902_295320684257607680_n

Cher.e Ami.e., Cher.e Camarade,

Merci à vous d’avoir répondu positivement par votre présence à notre invitation ce soir. Certains nous ont assuré de leur amitié mais ne peuvent être parmi nous je pense à Lina De Santi, secrétaire de l’UD CGT, Serge Regourd, conseiller régional, Arnaud Guillaume d’EELV … des militants du Parti …

Tout d’abord permettez-moi au nom de la fédération du Parti Communiste de Tarn et Garonne de vous présenter nos vœux pour l’année 2020. Que cette année apporte à chacun d’entre vous et à vos familles santé, réalisation de vos projets personnels, joie et bonheur.

Si, à titre personnel je vous adresse mes vœux les plus sincères pour autant une bonne année 2020 dans ce contexte mondial et dans notre pays ne va pas de soi tant nous avons de raisons de nous inquiéter pour le présent et le futur des générations à venir.

« La planète brûle et nous regardons ailleurs » disait Chirac (et j’espère que personne ici ne me soupçonne d’avoir retourné ma veste). Mais, l’année a débuté par un immense désastre humain et écologique et nos yeux se sont tous tournés vers l’Australie ravagée par les flammes … Nous ne pouvons, ni surtout, ne devons plus les fermer devant un tel désastre humain et écologique, devant une biodiversité partie en fumée, devant une partie des habitants aux proies à des problèmes de santé depuis cet incendie, devant ces millions d’animaux victimes de la folie des hommes. Parlons de ces dirigeants sourds et aveugles, de ces grands capitaines de multinationales reçus cette semaine en grand pompe à Versailles par le président Macron,  qui nient l’urgence climatique, au point d’être prêts, pour préserver la finance et les intérêts privés dont les leurs, font courir à la planète les plus grands risques.

2020 a également démarré de la plus inquiétante des façons, par la folie guerrière de Donald Trump et du régime des mollah iraniens, par la diplomatie de la gâchette et celle de la tension permanente. Ors la paix dans le monde qui devrait être un bien commun à l’ensemble des peuples est mis à mal par les tensions internationales, la course aux armements, des alliances militaires et des idéologies de bloc qui vont à l’encontre des droits des peuples contre toute forme d’oppression, d’occupation, de colonisation obligeant ainsi tant personnes à fuir leur propre pays pour chercher refuge dans un ailleurs qui trop souvent leur ferme les portes.

Depuis des mois, la colère gronde dans notre pays et elle monte de partout : personnels hospitaliers, cheminots, enseignants, pompiers, étudiants, lycéens, retraités, avocats, fonctionnaires, salariés du privé…  une colère qui redouble aujourd’hui avec l’insupportable projet de la réforme des retraites.

Je veux en premier lieu saluer ici d’ailleurs l’engagement des militants syndicaux qui prennent des coups alors qu’ils sont l’honneur du mouvement social et progressiste pour une vie meilleure des générations à venir …. Nous soutenons leur lutte et sommes en tant que communistes à leur côtés et c’est pourquoi nous avons souhaité faire un don à leur caisse de grévistes en remettant ce soir un chèque de 1000 euros.

Aujourd’hui, c’est la société toute entière qui se mobilise face à ce qui est bien un choix de civilisation : en finir avec le principe solidaire des retraites et de la sécurité sociale mis en place à la Libération, pour offrir le juteux marché aux fonds de pension, comme BlackRock,, et soumettre davantage encore les salarié·e·s aux lois du marché et aux exigences boursières.

Nous, forces de gauche, nous avons une responsabilité énorme : celle de porter tous les espoirs qui s’expriment actuellement, celle de montrer qu’il y a d’autres choix et des propositions, les communistes ont des propositions ….

Car de l’argent il y en a dans ce pays et il coule à flot pour certains au regard du rapport publié par l’ONG Oxfam cette semaine … Comment à la lecture du rapport ce gouvernement peut-il encore demander aux mêmes qui se serrent déjà la ceinture de la serrer encore plus de quelques crans supplémentaires.

400 000 français.e pauvres de plus en 2019 quand les milliardaires français se portent au mieux. D’ailleurs leur fortune a augmenté plus vite que celle des autres milliardaires dans le monde. Ainsi, Bernard Arnault est devenu l’homme le plus riche de la planète avec 117 milliards soit 41 milliards de plus amassés depuis un an. De l’argent il y en a il suffit de le prendre là où il  est.

En exigeant le retrait pur et simple de ce projet de loi, la majorité des Français ne veut pas refuser un texte socialement inacceptable, elle exige qu’un véritable débat s’instaure dans notre pays sur un autre projet améliorant la retraite pour toutes et tous, que la citoyenneté et la démocratie retrouvent leurs droits.

2020 sera également l’année des élections municipales et notre souci pour la ville de Montauban a été et reste plus que jamais de rassembler le plus largement possible pour mettre en échec les velléités de Brigitte Barège d’accéder à un 4ème mandat et de poursuivre ainsi sa gestion anti sociale, anti démocratique et anti culturel pour la ville. C’est le sens de notre engagement dans le rassemblement de gauche, écologique et citoyenne de la liste l’Alternative Pour Montauban.

Au-delà de nos vœux,

Nous sommes particulièrement heureux et fiers de vous avoir convié ce soir à l’inauguration de cette belle salle entièrement rénovée. Tout d’abord, je veux remercier l’engagement militant pour cette rénovation et particulièrement notre camarade Jean Luc Pastre qui a œuvré durant plusieurs semaines à cette transformation. Je remercie également Aline Lopez qui a su si bien symboliser par le tableau qui se trouve sur le poteau l’esprit de résistance qui nous anime.

Cette salle, nous voulons l’ouvrir gracieusement à toutes celles et ceux qui souhaitent l’utiliser pour une initiative, une réunion … et elle devient désormais la Salle Louis Sabatié.

C’est l’occasion pour  nous de revenir sur le rôle premier joué dans la résistance contre l’occupant nazi par ce jeune montalbanais.

Louis Sabatié alors qui n’a pas encore 20 ans a été condamné à mort par une cour martiale composée de miliciens. Il est exécuté le 17 février 1944 à 17h22.

Tous les témoignages entre nos possessions confirment que ce jeune homme s’est engagé par l’intermédiaire de la jeunesse communiste dans l’action politique et la résistance dès décembre 1939. Elève du lycée Ingres, il prend une part essentielle aux côtés de Charles Couchet , Maurice Oustrières, Robert Cassagneau, Meric, Laffont, Négrello et Manzack et bien d’autres communistes ou non dans la constitution de la phalange anti nazi, première organisation de résistance créée en Tarn et Garonne. Jusqu’à son arrestation Louis participe aux distributions de tracts, à la rédaction de journaux clandestins dont le journal des jeunes communistes « l’Etincelle », tag les murs de message de résistance. L’arme de la propagande ne pouvant suffire l’heure est à l’action armée et le jeune Louis devenu étudiant à la tête d’une organisation FTPF organise dans l’année 1943 des attentats contre des militaires allemands et notamment contre l’office de placement allemand, contre les sièges de la milice … La presse de Vichy traite ses actions de résistance d’actes de dangereux terroristes – dans de tels moments de résistance qui pouvait oser parler d’acte illégal ? –

Le 2 février 1944 après avoir fait sauter la pharmacie d’un milicien, il se dirige vers la place Lalaque car il a décidé de faire sauter la Soldatenheim – ce qui était le casernement des soldats allemands – Arrêté avant de commettre cette action, un policier l’ayant reconnu l’interpelle. Pour se défendre Louis tire et s’enfuit. Avant de mourir, le policier donne son nom et Louis est arrêté. Emprisonné à la prison de Beausoleil quelques jours, il est ensuite transféré à  la prison de St Michel à Toulouse.

Il sera torturé, sauvagement frappé, privé de nourriture mais Louis ne parlera pas, aucun de ses amis et camarades ne sera inquiété. Une parodie de procès – un témoignage de l’époque dit qu’il aura duré 70 secondes – le condamne à mort et il est exécuté une heure plus tard. La dernière heure de sa courte vie, Louis l’a consacré à écrire.

IMG_20200124_1851255

Permettez-moi de reprendre quelques mots d’un poème envoyé à Yvette qui fût à ses côtés et qu’elle a fréquenté tout au long de l’année 1943 :

Il n’y aura que des chants, des mélodies sacrées,

Des rires argentins, des courses endiablées

Et les brises d’Amour en courant dans les prés

Taquineront les Vaches, les Chiens, les scarabées

Invitant tous les gens surtout déshérités

A gonfler de soleil de Soleil leur cœur et à chanter

Je suis particulièrement heureuse d’avoir parmi nous Yvette Groc Bize.

Yvette je te remercie de nous avoir avec la gentillesse qui te caractérise laissé prendre connaissance des poèmes de Louis.

Je te salue très chaleureusement au nom des communistes de Tarn et Garonne … et te souhaite une très bonne année, que 2020 te garde aussi fraîche et pétillante comme nous avons plaisir à te voir lorsque nous nous retrouvons au cimetière de Lafrançaise sur la tombe de Louis à l’occasion de l’hommage que lui rendent  les communistes chaque année depuis la Libération. Merci à toi d’être avec nous ce soir.

Nous avons choisi de nommer notre salle du nom d’un résistant communiste et vous comprendrez qu’en ces temps ou nombreuses sont les tentatives de faire disparaitre de l’histoire ce que fût leur engagement dans cette période de lutte pour la liberté  ou nombreuses sont les tentatives de détruire ce que conseil national de la résistance a mis en place pour une société plus juste, plus solidaire, nous ne pouvions pas faire un plus beau choix.

Alors pour 2020

Que renaissent les Jours Heureux.

Je vous remercie de votre attention.

IMG_20200124_1846407