Des fruits et légumes de qualité au juste prix !

Untitled design

Ce jeudi 5 septembre à Montauban, sur le parvis de la gare SNCF et dans le quartier Issanchou, le PCF 82 a organisé, en lien avec le syndicat agricole MODEF, une vente solidaire de fruits et légumes de qualité au juste prix pour les agriculteurs et les consommateurs. Une initiative solidaire, du vivre ensemble en ces temps difficiles, de soutien aux producteurs, durement touchés à la fois par la sécheresse et la concurrence déloyale, mais aussi de résistance et d’alternative.

Les communistes proposent une alimentation saine, de qualité, re-localisée et accessible à tous. Alors que le pouvoir d’achat est en berne pour de nombreuses familles dans notre département, il est urgent de créer ce lien direct entre producteurs et consommateurs locaux et permettre à tous d’accéder à des produits de qualité à moindre coût.

L’agriculture doit redevenir stratégique pour la France, pour notre région et pour le Tarn et Garonne. Une agriculture qui garantisse la souveraineté et la sécurité alimentaire. Une alimentation qui réponde au besoins humains et non aux spéculateurs.

Vivre dignement de son travail est légitime. Les militants communistes sont aux côtés des agriculteur et des salariés du monde agricole notamment pour soutenir leur revendication d’augmenter les salaires, de revaloriser les pensions. 

Une juste rémunération du travail paysan et des salariés agricoles est la condition du développement de l’emploi agricole. L’agriculture paysanne est la seule à même de garantir une alimentation de qualité, nutritive et gustative à tous, tout en participant à la transition écologique de l’agriculture si nécessaire.

Les communistes proposent 5 mesures concrètes pour l’agriculture et l’alimentation:

  • Blocage des prix des denrées alimentaires de base (lait viandes, pain, fruits et légumes) sur le ticket de caisse.
  • Taxer les importations abusives qui pillent les productions locales et détruisent l’environnement. Soutenir des Politiques Publiques Agricoles. Planifier la production, réguler les marchés (calendrier d’importation), préserver le foncier, soutenir les exploitations et filières les plus fragiles.
  • Obligation d’indication d’origine des produits agricoles et de la mer, transformés ou non.
  • Encadrer les marges de la grande distribution par la mise en place d’un coefficient multiplicateur.
  • Une conférence annuelle sur les prix agricoles et alimentaires.

La bataille du CETA n’est pas terminée

Enfin, la bataille pour s’opposer aux accords de libre échange, notamment le CETA qui prévoit une ouverture du marché européen au Canada, n’est pas terminée. Cet accord doit encore être ratifié par le sénat à l’automne. Parlementaires et militants communistes seront à pied d’oeuvre pour s’opposer à ce traité mortifère pour notre agriculture. 

Avec cette initiative de vente solidaire de fruits et légumes, le PCF 82 entend faire la démonstration qu’au lieu de chercher à satisfaire les appétits de grand groupes multinationaux peu scrupuleux, il est possible, avec de l’ambition politique, de transformer notre modèle agricole en l’orientant vers les petites exploitations locales, les circuits courts et la prise en compte des problèmes environnementaux.